L'alcolo

( L’alcolo)

 

Mon voisin est décédé

On l’appelé le plein

C’était un ivrogne invétéré

Mais on l'aimait bien

Aujourd’hui pour son enterrement

Même l’église était bourrée

C’était quelqu’un de bien pourtant

Avant d’être imbibé

La boisson l’avait  détruit

En même temps que sa famille

Il a dépensé tout son argent

Sans penser à ses enfants

Personne ne l’a pleuré

La boisson à tout gâché

Mais il était le gagne pain

Du café du coin

Il paraît qu’il buvait de l’eau de vie

Mais à 50 ans c’est la mort qui l’a cueilli

Ophélie

26 votes. Moyenne 3.73 sur 5.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site