MÈRES MÉCHANTES


BRAVO À TOUTES LES «MAMANS MÉCHANTES»!

Un jour, quand mes enfants seront assez vieux,
pour comprendre la logique qui motive un parent,
je vais leur dire, comme ma maman méchante m'a dit:

Je t'ai aimé assez pour te demander où tu allais,
avec qui, et quand tu serais à la maison...

Je t'ai aimé assez pour être patiente
jusqu'à ce que tu découvres
que ta nouvelle meilleure amie ou ton grand copain,
n'était pas fréquentable...

Je t'ai aimé assez pour me tenir plantée là
dans le cadre de porte pendant deux heures
tandis que tu nettoyais ta chambre,
une affaire de 15 minutes!

Je t'ai aimé assez que je t'ai laissé voir la colère,
la déception et les larmes dans mes yeux.
Les enfants doivent apprendre
que leurs parents ne sont pas parfaits.

Je t'ai aimé assez que je t'ai laissé assumer
la responsabilité de tes actions
même lorsque les pénalités étaient si dures
qu'elles ont presque brisé mon cœur.

Mais surtout, je t'ai aimé assez pour dire NON
quand je savais que tu me détesterais pour ça.
Telles étaient les batailles les plus difficiles de toutes.

Je suis heureuse de les avoir gagnées,
parce qu'à la fin, tu y as gagné aussi.

Et un jour, quand tes enfants seront assez vieux
pour comprendre la logique
qui motive des parents «méchants»,
tu leur diras.

Votre mère était-elle méchante?

La mienne l'était.

J'ai eu la mère la plus méchante du monde entier!

Pendant que d'autres enfants mangeaient des sucreries pour déjeuner,
j'ai dû manger des céréales, des œufs, et des rôties.

Quand d'autres ont eu du Pepsi et des Jos Louis pour le dîner,
j'ai dû manger de la viande, du fromage,
des légumes crus et des fruits...
Sans oublier tous ces biscuits et gâteaux
que ma maman nous a fait...

Et vous pouvez deviner que ma mère m'a fait des dîners
qui étaient différents de celui des autres enfants.

Ma mère a insisté pour savoir où j'étais en tout temps.

On aurait pu croire que j'étais enfermée dans une prison.

Elle devait savoir qui mes amis étaient et ce que je faisais avec eux.

Elle insistait si je disais que je serais partie pour une heure,
que je serais partie pendant seulement une heure ou moins.

J'avais honte de l'admettre,
mais elle a eu les nerfs
d'enfreindre la loi sur la protection des enfants
concernant le travail en me faisant travailler.
J'ai dû faire la vaisselle, mon lit (quelle horreur!),
apprendre à faire la cuisine, passer l'aspirateur,
faire mon lavage, vider les poubelles
et toutes sortes d'autres travaux cruels.

Je pense qu'elle se réveillait la nuit pour imaginer
de nouvelles tâches à me faire faire...

Elle a toujours insisté pour que je dise la vérité,
juste la vérité et rien que la vérité.
Au moment où je suis devenue adolescente,
elle pouvait lire dans mon esprit
et avait des yeux tout le tour de la tête.

Puis, la vie est devenue vraiment dure!

Ma mère ne laissait pas mes amis juste klaxonner
quand ils venaient me chercher.
Ils devaient venir à la porte pour qu'elle puisse les rencontrer.

Pendant que chacun pouvait fréquenter un ou une petit(e) ami(e)
quand ils avaient 12 ou 13 ans,
j'ai dû attendre d'en avoir 16.

À cause de ma mère,
j'ai manqué beaucoup de choses
que d'autres enfants ont expérimenté.

Je n'ai jamais été prise pour vol à l'étalage, vandalisme,
ni même arrêtée pour tout autre crime.

C'était «toute de sa faute»
Maintenant que j'ai quitté la maison,
je suis instruite et une adulte honnête.

Je fais de mon mieux
pour être un parent méchant
comme maman l'était.

Je pense que "c'est" ce qui n'est pas correct
avec le monde aujourd'hui.

Il n'y a pas assez de mamans méchantes!

PASSEZ CE TEXTE
À TOUTES LES MÈRES MÉCHANTES
QUE VOUS CONNAISSEZ.
(Et leurs enfants!)

Merci donc à toutes les mamans
qui ont été assez méchantes dans notre jeunesse
pour nous apprendre à être de méchantes bonnes personnes!

29 votes. Moyenne 1.24 sur 5.

Commentaires (5)

1. Corinne 01/01/2008

Je suis vraiment scotchée à chaque fois que je lis un de vos textes, celui-ci est encore extraordinaire et oh combien réaliste !!! et bluffant de vérité aussi, quel talent !!!
Continuez à nous faire partager vos talents, j'en redemande. Merci beaucoup

2. Schimmelia 23/03/2008

J'adore !

Vu que je suis aussi une maman méchante... !

3. hélène 08/06/2008

oui en effet , c'est tout a fait moi ce poeme , mais aujourd'hui mon fils ne me parle plus ou est l'erreur ? une maman déçus .

4. Coralie 16/12/2009

BRAVO !

5. Écorchée 08/02/2011

Merci maman de m avoir toujours dis que j étais si stupide que je n ais jamais eu aucun amis qui me permette de progresser dans ma vie professionnelle, merci de m avoir prévenu que je ne me fatigue pas a envisager de faire des études étants donner que vous n alliez pas me les payes, merci de m avoir condamne au prolétariat et la pauvreté choisit avec le peur de faire le moindre projet qui vous prends au ventre et qui vous paralyse, et encore merci de m avoir fais manquer de confiance en moi tout au long de ma vie de fassons a inventer un nouveau concept de femme moderne, qui au lieu d' être jolie et carriériste et décalée regardant vers le bas, ayant des mecs plus laids que toutes ses copines et aussi plus pauvre, j ai de la chance de me réveiller autour d' hui en me rendant compte que j aurais pu faire de grandes études et rencontrer des hommes qui auraient réussit alors que j ai été une prolétaire alcoolique durants toutes mes jeunes années voyant ma famille vivre convenablement et devant toujours faire face seule a mes difficultés sans jamais recevoir aucune aide, et merci qui plus est d' avoir souhaiter pour moi une vie de célibat sans enfants afin que tout les aspects de ma vie soient aussi réguliers dans l échec, merci de m avoir raser les cheveux enfants afin que mes amis me rejettent, et de m avoir habillée comme une cloche pendant toute mon enfance et adolescence afin que je m habitue des mon plus jeune âge a mon destin de mochete prolo célibataire que vous aviez souhaiter pour moi merci de m avoir créer des troubles alimentaire alcooliques sans parler des cauchemars que je me suis tapée pendant des annes réveillée le matin avec un goût d' angoisse dans la George une envie de vomir de fassons a ce qu ensuite je m entende toujours dire de ta mélodieuse voie que de toute fasson je suis gaga c ça l explication et que je m habitue a m auto attribuer e pour prendre le relais durant des annes des maladies mentales sans compter que je m étais aussi habituée a salope mon deuxième prénom mais je ne mesurais pas encore totalement ma chance car a l âge adulte Grace a l éducation chrétienne qui devait m aider j ai pardonner au lieu de couper les ponts quelle bonne idée ce qui m as permis de profiter encore quelques annes des privilèges de me faire traiter de folles et de fille insupportable pour un homme de fassons a ce que j en finisse par saborder moi même mes relations parce que même si j avais bien compris qu'au niveau financier je n aurais aucune aide et que je m y étais gentiment habituée j était également utilisée pour les expériences d' une menauposee frustrée qui avez décider pour moi que je ne devais pas vivre ma vie et me mettre en couple mais plutop me consacrée aux désirs de ma petite soeur chérie qui est encore une pauvre enfant dont il faut encore et encore s occupée pour quelle ne manque de rien et surtout que je n ai rien de plus qu elle ou du moins rien dont elle ne puisse pas profiter. Au bout de 28 annes de manipulation ma lanterne s est éclairée a force d' aller voir des psys qui ne m ont jamais trouver les maladies dont j avais êtes affublées je suis encore la salope qui a couper les ponts avec sa familles après tout ce qu ils ont fait pour moi, mais il parait que ce n est pas étonnant puisque je suis une salope et cela ne les étonnes pas alors de ce fait tant mieu, la bonne nouvelle dans cette histoire qui a quand meme un bon cote, et que cela fait plaisir de se rendre compte a 28 ans qu on est pas cintre c est déjà ça, et sur terre nulle place vaut mieu qu une autre, le statut de mère ne s obtient pas par le seul fait de mettre bas et après de rendre ses enfants redevables sous couverts d' une pseudo éducation pour notre bien, et la pillule reste un très bon moyen d' éviter de gâcher des vies, tenez vous le pour dis a celle qui vivent la vie de leurs enfants par procuration et malheureusement sur terre le premier danger que nous rencontrons et bien souvent sous notre toit et de notre propre sang Merci maman....!

On

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site